LA DEMOISELLE DU MEKONG

J’ai obtenu le 4 mars 2020 le 3ème prix au concours de poésie organisé par la ville de WAMBRECHIES (Hauts de France)

Le thème et les contraintes :

  • Le sujet : AU FIL DE L’EAU 
  •  10 mots imposés à inclure obligatoirement dans le texte : – AQUARELLEA VAU-L’EAU ENGLOUTIRFLUIDEMANGROVEOASISONDEEPLOUFRUISSELER SPITANT

Ma solution :

LA DEMOISELLE DU MEKONG*

Fleuve des neuf dragons en méandres et tourbes,

On le nomme Mékong au détour de ses courbes,

Il est fils du Qinghai et des ondées d’été,

Puisse l’homme au travail le laisser ruisseler

Son décor d’aquarelle orné de jade et d’or

Offre à la demoiselle asile et réconfort ;

Et s’il part à vau-l’eau dès le printemps spitant,

Il n’a, pour seuls fardeaux, que les marchés flottants.

Tapie dans la mangrove, en Asie du Sud-Est,

En survie, je me love en ces eaux qu’il me reste ;

J’avais une vie fluide en ma course au delta,

J’aimais la zone humide où le riz aux éclats.

J’ai dû quitter la rive au profit des rizières,     

Et voici que j’arrive au terme de l’enfer ;

Mon dernier oasis n’est plus qu’industriel

Mais ainsi je résiste à la montée du sel.

Et mon sombre destin, si près à aboutir,

N’est plus qu’un intestin si prompt à m’engloutir ;

On m’avait bien prédit l’horreur de la malbouffe,

Suis devenu « produit » sans pouvoir dire : –Plouf !-.

Alain VARLET

* La « demoiselle du Mékong » est le nom donné aux crevettes qui peuplent ce fleuve majestueux et nourricier. Le delta du Mékong, dans le sud du Vietnam, est l’une des régions au monde les plus menacées par le changement climatique. 19 millions d’habitants y vivent. La montée du niveau de la mer touche les rizières, ce qui contraint les agriculteurs à passer du riz aux crevettes !

One thought on “LA DEMOISELLE DU MEKONG

  1. Bernard Delmotte 9 mars 2020 at 11 h 32 min

    Très beau poème Alain, qui plus est avec la difficulté de placer 10 mots imposés. Bravo.

Laisser un commentaire