JE ROULE SUR LA RESERVE

JE ROULE SUR LA RESERVE…

Des pistes africaines au Palais des Radjahs,

Je balance ma dégaine jusqu’ à l’Ile de Java.

Je roule sur la réserve, simple question de défense,

Ma survie me préserve tout juste un rien de chance.

On me juge fier et fort mais dans ma tour d’ivoire

J’use mes derniers efforts à manger et à boire.

On me dit solitaire mais souvent on se trompe

Car c’est longtemps ma mère qui me prêta  son ombre.

Après que l’on s’étonne de ne plus peser sur  Terre,

On en fera des tonnes de mon allure altière.

Mon cimetière est  plein de vos bons sentiments.

Si vous aviez, au moins, une mémoire d’éléphant…

Alain VARLET

3 thoughts on “JE ROULE SUR LA RESERVE

  1. lauralie alfonsi 15 mars 2020 at 18 h 19 min

    Je crois que ce texte et les deux derniers vers parlent à tout le monde…

  2. lauralie alfonsi 15 mars 2020 at 18 h 20 min

    Et c’est aussi pour cela qu’il est si profond. Bravo !

  3. Bernard Delmotte 16 mars 2020 at 8 h 54 min

    Le texte est beau…et la fin édifiante…et teintée de pessimisme…malheureusement !

Laisser un commentaire