LE COCHON DINGUE

LE COCHON DINGUE

C’est l’histoire d’un Cochon dingue

Qui aimait trop les Hamsters-dames ;

Les caresser dans le sens du poil,

C’était son seul violon d’Ingres.

Il connaissait tous les bastringues

De Singapour à Amsterdam.

Toujours tiré à quatre épingles

Il labourait le macadam…

Il était du genre bilingue,

Vrai boute-en- train; tout jeu, tout flamme…

Il mettait son corps à l’ouvrage

En pratiquant le brigandage.

Il se donnait franco de porc,

Que ce soit de l’art ou du cochon,

Il était bien sous tous rapports

Et  pousser bien loin son bouchon.

Il était souvent à quatre pattes

Dans les litières des alentours,

Un grand malade, un psychopathe,

Toujours en quête de l’amour.

Il honora toutes ses conquêtes

Avec vigueur et expérience

Jusqu’à ce jour où, c’est bien bête,

Dans un labo, pour la science…

C’était l’histoire d’un cochon dingue,

Mort pour un dernier petit coup… de seringue…

Alain VARLET

One thought on “LE COCHON DINGUE

  1. Olivier MAGNIES 25 mars 2020 at 21 h 18 min

    Tu es en verve sur les animaux, celui a un nom curieux et un sort peu enviable. Beau texte pour exprimer ce peut animal.

Laisser un commentaire