LES SCENES – CHAIRES D’OEUVRES EN PERIL

CHAIRES D’ŒUVRES EN PERIL (LES SCENES)  

Je t’offre sur un plateau l’étoffe d’un héros,

Des habits de paillettes et tes envies de fête,

Toute une vie de star ou la gloire pour un soir,

De vrais coups de théâtre pour le clou du spectacle.

Quand se lève le rideau, orné de pourpre et d’ors,

Tes rêves les plus beaux découvrent mon décor,

Que tu sois grand acteur ou chanteur amateur,

C’est toujours l’émotion le jour de l’audition.

Je renvoie les échos des bravos de la foule  

Et gomme tous les egos sous la même chair de poule,

Et les soirs de déprime, quand ton âme s’épanche,    

C’est l’espoir qui transpire sous les lames de mes planches.

Je te porte en offrande, toutes lumières, au public

Que tu sois une légende ou dernière sur la liste.

Nous serons, tous les deux, en une intime peine

Pour ta tournée d’adieu ou ton ultime scène.  

Je meurs de ton absence, pas de l’intermittence,

J’aime la différence, j’y ai, là, tout mon sens ;

Dans mes coursives tristes, mes coulisses livides,

De ce fâcheux COVID, j’ai mes lieux bien trop vides.     

Restons tous bien complices, attendons la reprise,

Les parties sont remises, plus qu’à rebrancher la prise.

Ils sont tous là, en nombre, même cachés dans l’ombre,

Ceux qui, pour une étoile, mettent en beauté les salles.

L’entracte est bien trop long, son impact est bien triste,

Le trac s’attaque aux ongles, sans contact pour artistes.

Je ne suis que de bois mais si tendre et tactile

Que je tremble avec toi en ces temps difficiles.

Alain VARLET

One thought on “LES SCENES – CHAIRES D’OEUVRES EN PERIL

  1. Bernard Delmotte 27 décembre 2020 at 17 h 19 min

    Sur les scènes d’aujourd’hui les traits tôt creusés et l’en-vie qui s’échappe…mais il faut résister sur l’échelle des mots qui nous mène dans l’au-delà de la poésie…

Laisser un commentaire